Pardonner pour se faire du bien

Nous avons tous rencontré des situations où nous nous sommes sentis profondément blessés, que ce soit sur le plan affectif ou même parfois physique.

Évidemment, ces conflits que nous vivons avec les autres (et avec nous-même) sont d’intensité diverse.

Ainsi, une moquerie publique de mauvais goût peut conduire un adolescent à se suicider tant la souffrance lui semble insurmontable.

Une trahison amoureuse (ou non) peut nous entraîner dans un gouffre dont nous aurons du mal à nous extraire. Une souffrance infligée à un être aimé – surtout s’il s’agit d’un enfant – nous semblera vraiment impardonnable.

Et pourtant, quelque soit l’offense ou l’agression que nous avons vécue, le SEUL moyen d’alléger notre peine consiste à entrer dans un processus de pardon.

Et quel autre procédé que l’Ho’Oponopono peut mieux nous faire prendre conscience de notre co-responsabilité de tout ce que nous vivons ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de penser que nous avons provoqué directement les actes de violence ou de méchanceté dirigés contre nous, mais il faut savoir et admettre que notre vibration au moment ou quelque temps avant était forcément une vibration basée sur une émotion basse : de la critique, de la médisance, de la violence dans nos pensées ou dans nos mots vis à vis de quelqu’un d’autre, ont pu attirer l’acte ou les paroles que nous vivons ensuite comme une agression.

Et pourtant, lorsque nous en voulons à quelqu’un, lorsque nous ressentons de la colère ou du ressentiment vis à vis d’une personne – que cela nous semble légitime ou pas – c’est à nous que nous faisons mal et pas à cette personne. J’aime beaucoup cette citation du Dalaï Lama que je vous invite à relire chaque fois que nécessaire :

 

J’ai souvent entendu des clients me dire « c’est trop facile pour lui si je lui pardonne, ah ! Non ! Jamais je ne lui pardonnerai ce qu’il m’a fait ! », comme si la colère ressentie allait punir l’autre personne !!!

En fait, elle ne fait du mal qu’à nous même : nous sommes tendus, nous avons mal dans notre corps, à l’estomac, toutes les articulations sont raides puisque nous sommes rigidifiés dans notre colère « noire ».

C’est encore nous qui nous punissons de l’agression que nous avons reçue. Le comble !

OK me direz-vous peut-être, facile de parler de pardon, mais comment pardonner ?

Il ne suffit pas de claquer les doigts en disant « je pardonne », même si le désir de pardonner doit impérativement préluder aux exercices que je vous propose. Rien ne se fera sans votre décision de pardonner !

Pour moi, le seul moyen de pardonner est d’envoyer de l’Amour à la personne par laquelle nous avons souffert. Ne hurlez pas ! Je ne vous dis pas de lui téléphoner pour la remercier de vous avoir dépouillée, ou trompée, ou volée, ou violentée…

Pardonner n’est pas cautionner. Il ne s’agit pas pour vous de trouver acceptable le vol, la violence ou la méchanceté, mais de différencier l’acte de la personne qui porte toujours en elle une parcelle de Lumière.

Bien sûr que vous ne pourrez probablement pas effectuer cet exercice juste après l’agression. Mais habituez-vous petit à petit à placer la personne en question dans une bulle et à souffler dessus. Déjà, elle ne fera plus partie de votre quotidien et son image ne vous harcèlera plus.

Je vous suggère vivement d’effectuer régulièrement des respirations profondes en rejetant au loin votre colère et éventuellement votre haine. Vous pouvez bien sûr pratiquer de la relaxation ou de la sophrologie qui vous permettront de lâcher prise et de relativiser cet incident, quelque soit son importance.

À ce sujet, pour vous aider à relativiser, vous pouvez imaginer que vous enfermez la scène d’agression ou de dispute dans une malle. Lorsque c’est fait, placez cette malle au pied d’un gratte-ciel et montez tout en haut pour la regarder. C’est à peine si vous la distinguerez de votre 70ème étage ! Un simple point en bas sur le trottoir, même pas un grain de sable.

Cela vaut-il vraiment la peine de continuer à vous faire du mal pour ce qui appartient au passé ?

Dès que vous le pourrez, prenez de la distance avec les faits que vous reprochez à cette personne.

Et quel autre procédé que l’Ho’Oponopono peut mieux nous faire prendre conscience de notre co-responsabilité dans tout ce que nous vivons ? Alors, répétez, aussi souvent que possible, comme un mantra, les 4 paroles magiques de l’Ho’Oponopono.

 

Et vous vous sentirez beaucoup plus léger et même libéré !

Savez-vous que de nombreuses maladies de tous ordres sont dues à un pardon non donné ? J’ai constaté que lorsque le malade parvenait enfin à pardonner, il accélérait considérablement son processus de guérison également. Alors, ça vaut le coup n’est-ce pas ?

J’aimerais beaucoup que vous nous partagiez vos réactions face une agression verbale ou physique, et comment vous parvenez… ou pas à pardonner !

 

Cette entrée a été publiée dans HO'OPONOPONO, LOI ATTRACTION, PARDON, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

20 réponses à Pardonner pour se faire du bien

  1. Julien dit :

    Bonjour chere Danny,
    J’ai suivi votre cours sur la Loi d’Attraction l’an passE et des lors ma vie a changer.
    Le pardon m’a liberE de la haine, mon couer est plein de joie et je ne cesse de rencontrer de nouvelles personnes qui m’encouragent.
    Par contre, mes parents traversent une periode noire de leur vie conjugale, ils semblent accepter mon conseil basE sur le pardon et l’oublie mais ils ne l’appliquent pas du tout. Car chacun d’eux pensent qu’il est innocent et que l’autre devrait montrer le pardon envers l’autre en premier.
    J’ai perdu espoir et decidE d’etre a l’ecart de leur probleme car ca m’a pris du temps pour tenter en vain la reconciliation.
    J’ai sais que je ne devrait pas perdre espoire quand bien meme le temps est cher.
    Quel conseil ou strategie pour tenter de les convaicre de nouveau, Danny.
    Merci

    • Danny KADA dit :

      bonsoir Julien,

      pardonnez-moi de vous répondre si tardivement, mais votre commentaire s’était égaré parmi les centaines de spams que je reçois !!!
      Puisque vous avez suivi mon cours, vous savez que l’on ne peut aider que la personne qui est en demande de conseils et qui souhaite de toute son âme apporter des changements dans sa vie et dans sa façon de se comporter.
      Parmi toutes les personnes qui se plaignent, peu d’entre elles sont prêtes à changer leurs habitudes et leurs croyances. Et vous ne pouvez RIEN (sauf utiliser l’O'Hoponopono) pour ces personnes.

      Je comprends que puisqu’il s’agit de vos parents, cela vous attriste mais restez un témoin, une preuve vivante de la puissance du pardon et de l’amour.

      Je vous souhaite une très belle continuation. Merci de votre commentaire Julien.

      Danny

  2. laurence dit :

    Merci Dany pour tes écrits sur le Pardon et le rappel du Hooponopono comme technique. Oui il est indispensable de pardonner pour se libérer du fardeau que notre agresseur a mis sur nos épaules. Le pardon c’est aussi à soi même qu’il faut se le donner quand on a conscience que nous sommes aussi acteurs de nos situations quelles quelles soient. Pour clore mon témoignage une citation de Martin Luther King:  »L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. » Namaste Danny

    • Danny KADA dit :

      Un grand merci à toi Laurence pour ce commentaire !

      J’aime beaucoup cette citation de Martin Luther King, tellement vraie et évidente !
      Et comme tu le rappelles judicieusement, nous avons aussi à NOUS pardonner car bien souvent nous nous en voulons et nous faisons du mal sans même penser à nous pardonner.
      Danny4

  3. Frédéric dit :

    merci Danny,

    je peux te dire que la première fois que j’ai lu sur « Ho’Oponopono » dans le livre « Zéro limite », je n’ai pas aimé du tout… :-(

    je suis responsable à 100% de tout ce qui se passe dans ma vie… ben voyons donc que je me disais… après réflexion, ben je me rends de plus en plus compte que c’est vrai… :-)

    • Danny KADA dit :

      bonjour Frédéric,
      tout à fait d’accord avec toi, au début ce n’est pas évident de récupérer notre pouvoir pour passer de victime à co-responsable. Mais comme c’est plus confortable de sortir de ce rôle où l’on se sent impuissant, à celui où l’on redevient acteur !
      belle fin de semaine à toi !

      Danny4

  4. Merci Danny pour ce bel article sur le pardon.
    J’ai eu à pardonner des choses difficiles dans ma vie et j’ai compris que le moment le plus difficile à dépasser c’est lorsque l’ego est en pleine action à nous marteler que cela n’aurait pas dû arriver, qu’il ou qu’elle n’aurait pas dû faire ça. Je ne connais pas bien le procédé Ho’Oponopono mais selon ce que tu dis, il semble que cela puisse aider à apaiser ce moment difficile.

    • Danny KADA dit :

      merci pour ton commentaire Claire,
      oui, l’Ho’Oponopono est un processus de pardon et d’amour (hawaïen) qui nous permet de reprendre le pouvoir, la responsabilité et de ne plus nous sentir victimes.
      Joe VITALE a écrit un ouvrage très clair qui explique cela « Zéro Limite »
      Belle fin de semaine à toi

      Danny4

  5. Bonjour Danny, je ne connaissais pas le procédé de l’Ho’Oponopono – j’aime et tu m’invites à approfondir l’apprentissage. Ce qui m’aide particulièrement à pardonner et à lâche-prise est de voir et recevoir un cadeau dans chaque situation plus difficile. Je crois également qu’il est possible de co-créer à partir de zone plus chaotique – transformer le noir-gris en une couleur que l’on veut.

    • Danny KADA dit :

      bonsoir Christine,
      Le procédé Ho’Oponopono est vraiment très puissant.

      Je suis bien d’accord avec toi, le lâcher prise est nécessaire pour parvenir à pardonner, car si l’on s’accroche à l’offense ou à notre colère, le pardon ne peut être donné.
      Si tu veux approfondir cette philosophie, Joe VITALE a écrit un excellent ouvrage « Zéro Limite ».
      C’est vrai que derrière chaque « épreuve », se cache un merveilleux cadeau (parfois difficile à découvrir sur le coup).
      Très belle semaine Christine. Quand je pense qu’il y a eu une tempête de neige au Québec hier alors que nous avons exceptionnellement des températures élevées (20° à Paris !), je compatis.
      Danny4

  6. Bonjour Danny. J’utilise la technique Ho’oponopono lorsque je veux me libérer d’une vieille mémoire qui remonte. C’est vraiment puissant et libérateur. Merci pour ce bel article. Bonne journée.

    • Danny KADA dit :

      merci beaucoup de ton commentaire Denise.
      La technique ou la philosophie de l’Ho’Oponopono est vraiment très puissante en effet.
      Sais-tu que lorsque Masaru Emoto nous a demandé de l’accomplir après que les eaux de mer de Fukushima aient été polluées par les radiations, nous avons réussi à modifier la structure de la molécule d’eau rien que par cette méditation. Incroyable!
      belle semaine à toi et à bientôt
      Danny4

  7. Tatiana dit :

    Bonjour, Très dur effectivement cette notion de pardon quand la blessure est profonde, répétitive et que la personne envers qui la colère est dirigée est présente dans un entourage proche. Par moment  » ho’oponopono » m’apaise, à d’autre la rancoeur veut dominée… le combat entre les deux est toujours d’actualité puis un jour la rancoeur devra céder au pardon et à l’amour car je veux prendre soin de moi….

    • Danny KADA dit :

      bonsoir Tatiana,
      Oh oui, vous avez raison, pas facile de pardonner lorsque la blessure est profonde. J’espère que mes petits conseils vous seront utiles. Continuez à persévérer dans l’Ho’Oponopono.
      Le mantra que j’apprécie lorsque je me sens agressée est « je choisis de me sentir bien quoi qu’il arrive ! »
      Bonne continuation et merci pour votre commentaire
      Danny4

  8. Marie Benoist dit :

    j’aime beaucoup le Ho’oponopono ! meme si c’est pas toujours facile de pardonner !
    merci pour ce magnifique texte ! Belle semaine pleine de joie et d’amour.

    • Danny KADA dit :

      un grand merci Marie pour ton commentaire. Je suis bien d’accord que l’Ho’Oponopono n’est pas toujours facile à dire et vivre, mais le pardon est bien le seul moyen de nous libérer des souffrances du passé !
      Belle journée à toi,

      Danny4

  9. Véronique dit :

    MERCI Danny encore un très beau message et ça fait tant de bien.
    J’utilise et je conseille souvent l’hoponopono , je trouve le mot mantra bien justifié .

    Très belle journée bien ensoleillée….à bientôt

    Véronique

    • Danny KADA dit :

      MERCI Véronique pour ce commentaire. et merci aussi d’avoir partagé mon article !
      belle journée lumineuse avec plein de soleil dans le ciel et dans le coeur

      Danny4

  10. lijour anne-marie dit :

    Merci Danny ,je suis contente d’avoir de tes nouvelles .
    Je faisais le travail du pardon à ma façon sans comprendre ,mais la vie ma apprie énormément de chose . La spiritualité me passionne ,depuis trois ans je fais un travail en profondeur sur ma personne ,tous les jours nous faisons des découvertes
    L’année dernière ,une amie ma parlée de la loi d’attraction sur le pardon (ho’oponopono) .Je m’en suis servi c’est génial . Je t’envoie plein d’amour universel
    .

    • Danny KADA dit :

      Merci Anne-Marie de ton commentaire,

      La fameuse formule de l’Ho’Oponopono, si elle est dite avec conviction, est très puissante puisqu’elle a même permis de modifier la structure moléculaire de l’eau de Fukushima irradiée.
      Beaucoup d’amour à toi aussi et à bientôt !

      Danny4